Identifiez-vous :

Mot de passe :


Mot de passe perdu
Nous rejoindre
Retour ? l'accueil
 
Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Radiomail Schémathèque Je suis perdu
 
Événements TSF
Retrouvez jour après jour les événements TSF, expositions, bourses, ventes, salons en rapport avec la TSF, la reproduction du son, le radioamateurisme, etc. :
> Sur votre agenda...
Le reportage et les photos des événements TSF les plus marquants :
> Comptes-rendus de bourses, expos, etc.
Organisateurs, adhérents... partagez une info avec les radiofilistes
> Annoncer une manifestation
 
Navigation
Événements
> Agenda des bourses et expos TSF
> Comptes-rendus de bourses et expos TSF
> Annoncez votre manifestation
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Librairie
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Adresses utiles
> Boutiques TSF
> Musées
> Associations et radio-clubs
Sites web sur la TSF
> France
> Europe
> États-Unis
> Autres pays
Qui sommes-nous ?
> Présentation du club
> Trombinoscope
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> Comment nous rejoindre
> Nous contacter
 

Agenda de la TSF
Comptes-rendus
Annoncer une manifestation
 
<< Retour à la liste des manifestations
12 décembre 2004

Chartres (28) — Ventes aux enchères

Ce compte-rendu a été publié dans le n° 6 de Radiofil magazine.
  • photo 1
  • photo 2
  • photo 3
  • photo 4
Pour stopper le défilement, survoler les photos avec la souris. Cliquer sur une vignette pour agrandir.
Dimanche 12 décembre 2004 s’est déroulée la vente traditionnelle dans la Galerie de TSF et d’objets ayant trait à la TSF. A cause d’une météo moins que souriante et le fait que les belles pièces en vente n’étaient pas nombreuses, d’aucuns ne se sont pas dérangés, ce qui laissait supposer qu’il y aurait peut-être des affaires à faire. Ce fut en partie le cas. La rumeur courait que Me Maiche avait fait des estimations en conséquence, mais les résultats ont été contre cette idée, car 42 % des secteurs tombèrent dans la fourchette des estimations. Cela nous semble tout à fait régulier.
 
La vente proposait de très nombreux lots, au total 822 qui ont été vendus au rythme de 78 lots à l’heure environ, une efficacité sans pareil. Il fallait faire vite si l’on voulait acquérir une pièce, surtout le matin où les secteurs partirent à 84 lots à l’heure, en moyenne, jusqu’à midi et demi. Bien que beaucoup de visages familiers ne se soient pas manifestés, la salle était pleine à craquer avant dix heures et demie et il n’y avait plus de pla­ces assises !
 
Pour ceux qui constituent des collections, un ré­gal car il y avait maints objets dans les 20, 30 ou 40 euros, souvent dans leur jus et prêts pour l’atelier de restauration. Il y eut même environ 5 lots qui partirent à un euro (!) somme qui ne grignote que peu la cagnotte. Les mieux cotés sont les téléphones et les batteries, comme on pouvait le prévoir : un téléphone Eurielt réalisa 3400 euros et un Milde mobile 1850 euros. Pour les postes batterie, notons en quelques-uns parmi les 217 lots dispersés : le Berrens à 400 euros qui avait un trou suspect dans la façade, un Lemouzy à façade alu bouchonnée très dans son jus, état grenier, mais une très belle pièce à 500 euros, deux Péricaud qui ont trouvé preneur à 1100 euros chacun, un Vitus Ultra à 1350 euros et le galène Ducretet à 600 euros. Rien n’a été donné là. Deux surprises dont le Vitus 4 lampes extérieures (rien dedans, très incomplet) à 500 euros, et la belle valise Radio LL qui s’arrêta enfin à 950 euros. Encore une surprise, les cadres Radio LL dont le « blindé » trouva preneur à 350 euros. L’étoile de la catégorie fut la machine de Carré à 1700 euros.
 
Pour les postes secteur, Me Maiche dispersa habilement 253 lots moins un (pas trouvé) dont 30 se sont vendus à la mise à prix. Les postes en couverture du catalogue se vendirent bien, surtout le Sonora dit « Reflex » à 230 euros, et l’enseigne à 250 euros.
 
En Philips l’on trouve le 938AS à 480 euros, le 2634 à 980 euros (beau, dans son jus) et le 964AS à 620 euros. Surprise, le SNR Excelsior 55 trouva preneur à 580 euros, il était en bel état avec sa housse. Autre surprise, le Sonora en Plexiglas à 290 euros, mais un Pulgarcito avec sa résistance et dans sa boîte d’origine n’a fait que 200 euros. Citons les tonnelets, c’est l’année du tonnelet c’est le cas de le dire, car il y en avait quatre, qui ont fait entre 100 et 160 euros pièce. Un 930 pas très beau partit à 480 euros. D’au­tres postes disputés : un Pygmy Nain à 160 euros, le beau Lemouzy en bakélite à 280 euros, la « tête de chat » qui pour votre serviteur ressemble plutôt à une chouette fit 220 euros, et le Ducretet en bakélite trouva la voie du Sancerrois pour 250 euros.
 
Il y avait un beau lampes extérieures tout en ébonite qui se vendit à 520 euros, et le beau meuble avec le cadre incorporé décrocha 400 euros, remis en état il sera splendide…
 
Dans les lampes, rien d’extraordinaire, autant pour les pièces. Une longue suite de magnétophones changea de propriétaire ainsi que de la documentation.
 
Celui qui remporta le Q-mètre Férisol avec ses 4 bobines étalon à 40 euros fit peut-être l’affaire du jour, bravo, mais honnis soient ceux qui l’ont boudé car c’est un engin très utile d’une superbe qualité.
 
Notons brièvement les télévisions dont le Bush à 230 euros et le casque Philips « Discoverer » à 260 euros.
 
Sur les 822 lots, 25 n’ont pas été vendus, 136 (17 %) se sont vendus à leur mise à prix, et 75 (9 %) se sont vendus à moins de la première proposition. C’est dire que 71 % des lots ont dépassé les estimations, mais souvent de peu. Ce sont les postes secteur et les lampes qui sont le plus souvent partis à la mise à prix, les surenchères ne venaient pas. Ce sont les téléphones et les électrophones qui ont dépassé le plus souvent la mise à prix.
 
Compliments aux commissaires-priseurs pour leur humour, leur efficacité et leur endurance face aux + 800 lots, et aux acheteurs pour leur bonne volonté. Au mois de juin prochain !
 
Richard Foster.
 
NDLR. — Une vente complémentaire devrait avoir lieu en milieu de semestre, en semaine, pour les lots restant dans leurs entrepôts (environ 180), nous a annoncé Me Maiche.

Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Je suis perdu Schémathèque Agenda des manifestations Comptes-rendus Liens Espace adhérents
© Radiofil 2004 - 2017