Identifiez-vous :

Mot de passe :


Mot de passe perdu
Nous rejoindre
Retour  l'accueil
 
Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Radiomail Schémathèque Je suis perdu
 
Le magazine
Radiofil magazine est le seul magazine français de TSF à proposer 68 pages tous les deux mois.
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Anciens numéros de Radiofil magazine
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA 1re série
> Anciens numéros de Rétro-phonia magazine
> Rechercher un article dans le sommaire général
> Articles en téléchargement
 
Navigation
Événements
> Agenda des bourses et expos TSF
> Comptes-rendus de bourses et expos TSF
> Annoncez votre manifestation
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Librairie
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Adresses utiles
> Boutiques TSF
> Musées
> Associations et radio-clubs
Sites web sur la TSF
> France
> Europe
> États-Unis
> Autres pays
Qui sommes-nous ?
> Présentation du club
> Trombinoscope
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> Comment nous rejoindre
> Nous contacter
 
 

Présentation
Sommaire du magazine
Sommaire général
Soumettre un article
Téléchargement
Sommaire de Radiofil magazine 70
<< Précédent septembre-octobre 2015 Suivant >>
Couverture magazine
 

Courrier des radiofilistes :
Les postes à transistors
Le thème du Courrier des Radiofilistes traite de l'usine de fabrication Schneider et du poste Reela décrit dans le numéro précédent.

Restauration :
Restauration du lampemètre Hicock I 177B de Pierre Barrat.
Cet article concerne la remise en état d’un lampemètre Hickok I-177. Les quelques lampemètres que j’avais vus auparavant avaient tous en commun un nombre imposant de boutons en face avant. Aussi, quelle surprise lorsque j’ai découvert ce Hickok où la configuration du brochage des lampes est déterminée par seulement trois boutons repérés A, B et FIL, ce dernier assurant le choix de la tension filament. Belle simplification ! Mais revers de la médaille : l’éventail des tubes qu’il est possible de tester est limité, d’où l’utilité du boîtier d’extension MX-949A/U.

Réalisation :
Une alimentation HT et BT de Christian Fabert.
Pour mettre au point des montages à tubes ou bien pour le dépannage, il est indispensable d’avoir à sa disposition une alimentation. Celle qui est décrite ici permet de disposer d’une tension variant de 35 volts à 450 volts avec une intensité maximum de 200 mA, d’une sortie basse tension correspondant aux valeurs d’alimentation des filaments des tubes courants et une sortie programmable en courant pour les séries 100, 150 et 300 mA.

Au fil du web :
Au fil du forum
Dans cette édition est évoqué un sujet préoccupant qui nous concerne tous et qui, nous l’espérons, va vous faire réagir. Il s’agit de l’arrêt programmé par Radio France des émissions en petites ondes dans l’hexagone.

Histoire des techniques :
La stéréophonie de Daniel Maignan.
2e partie
Les procédés à deux émetteurs, avec deux récepteurs accordés sur deux longueurs d’ondes distinctes, et recueillant chacun les signaux d’un canal, se révélant trop lourds et trop coûteux, ne présentaient plus qu’un intérêt démonstratif. La pseudo stéréo produisant artificiellement des effets pouvant ressembler à de la vraie stéréo ne pouvait donner une idée exacte de la position dans l’espace des sources sonores distinctes, seuls les procédés de vraie stéréo avaient cette propriété.
Poulsen et l'enregistrement magnétique de André Remond.
Vers le magnétoscope et l’enregistrement numérique
Dans le début des années cinquante, la télévision se développe et tout un réseau de relais se met en place afin de couvrir le maximum de population en Amérique et en Europe. Aux USA, ce développement pose certains problèmes aux diffuseurs, comme à cette époque la presque totalité des émissions se fait en direct, il est nécessaire d’avoir la présence des protagonistes dans le studio, ce qui est peu compatible pour la diffusion avec le décalage horaire existant sur un territoire aussi vaste que celui des Etats-Unis.

La page des OM :
Réalisation d'un micro émetteur VHF
Ce micro émetteur VHF qui est doté d'excellentes performances pourra se loger dans un boîtier métallique de faibles dimensions. Il est piloté par quartz, ce qui lui confère une excellente stabilité. Il dispose d’une autonomie de plusieurs heures et permet une portée de l'ordre de 500 m à 1 km environ.

Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Je suis perdu Schémathèque Agenda des manifestations Comptes-rendus Liens Espace adhérents
© Radiofil 2004 - 2017