Identifiez-vous :

Mot de passe :


Mot de passe perdu
Nous rejoindre
Retour  l'accueil
 
Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Radiomail Schémathèque Je suis perdu
 
Le magazine
Radiofil magazine est le seul magazine français de TSF à proposer 68 pages tous les deux mois.
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Anciens numéros de Radiofil magazine
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA 1re série
> Anciens numéros de Rétro-phonia magazine
> Rechercher un article dans le sommaire général
> Articles en téléchargement
 
Navigation
Événements
> Agenda des bourses et expos TSF
> Comptes-rendus de bourses et expos TSF
> Annoncez votre manifestation
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Librairie
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Adresses utiles
> Boutiques TSF
> Musées
> Associations et radio-clubs
Sites web sur la TSF
> France
> Europe
> États-Unis
> Autres pays
Qui sommes-nous ?
> Présentation du club
> Trombinoscope
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> Comment nous rejoindre
> Nous contacter
 
 

Présentation
Sommaire du magazine
Sommaire général
Soumettre un article
Téléchargement
Sommaire de Radiofil magazine 60
<< Précédent janvier-février 2014 Suivant >>
Couverture magazine
 

Restauration :
Le Marconiphone P17B de Y. Antonini.
J’ai fait l’acquisition de ce poste en 2009 sur la belle brocante de Montreuil-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, qui se déroule chaque année le 14 juillet. Cette journée rassemble beaucoup d’antiquaires patentés, mais aussi des revendeurs amateurs et les simples étalages des particuliers locaux. C’est une brocante réputée qui attire beaucoup d’étrangers, surtout anglais, belges et hollandais, vu la proximité. Je recherchais principalement des postes anciens à transistors, et sur un étal je fus intrigué par un boîtier noir, noyé dans un épais fouillis. Pensant d’abord à un simple transistor avec son coffret retourné, je le pris en main. C’est quand j’ai vu le logo G. Marconi sur le coffret et la poignée en cuir sur le côté que j’ai compris que j’étais tombé sur un appareil plus intéressant. J’ai vite soulevé le couvercle pour en voir le contenu. Je tenais donc un poste portatif à lampes, assez ancien apparemment et peu courant, et en très bon état extérieur. Le vendeur le proposait à 15 €, mais après une rapide discussion je l’acquis pour 12 €, ce qui est très raisonnable.

Parlons technique :
La modulation de fréquence de D. Maignan.
La modulation de fréquence, définitivement nommée FM (frequency modulation) fait partie intégrante de l’histoire de la T.S.F. à laquelle elle a donné un nouveau souffle avec une qualité de restitution des programmes diffusés grâce à un procédé d’émission et de réception respectant quasi intégralement les caractéristiques des signaux basse fréquence. Étudier ce vaste dossier ne remettra pas en question les principes fondamentaux de la radioélectricité, bien évidemment, mais obligera le lecteur baignant depuis ses débuts dans la modulation d’amplitude à appréhender différemment la radio, car : — en FM c’est la variation de fréquence qui transporte l’information, plus question d’AM 1 ! — aussi bien à l’émission qu’à la réception, presque plus besoin de circuits linéaires 2… — exploitation des très hautes fréquences dont le comportement est souvent différent de celui des hautes fréquences. La FM est un autre monde… L’objectif est de fournir au lecteur un dossier aussi complet que possible tant d’un point de vue historique que technique, avec en plus une partie dédiée aux réglages et à la mise au point des circuits spécifiques à la FM. Puis nous terminerons l’exposé par la description pratique de plusieurs montages s’y rapportant. Nous avons jugé opportun de dédier une partie aux bases de l’étude théorique d’un signal modulé en fréquence et ainsi d’amener le lecteur à la connaissance autrement que sous la forme de postulats. Bien entendu le lecteur fâché avec les mathématiques pourra passer outre.

Réalisation :
Alimentation réglable de G. Chevaillier.
J’avais proposé, dans Radiofil magazine n°19 la construction d’une alimentation de 350 VDC dont la tension était ajustable grâce à des résistances chutrices. Ce procédé archaïque s’étant avéré très peu pratique, j’ai préféré concevoir par la suite un variateur électronique simple monté en aval qui permet de régler aisément la tension entre 190 et 340 V, fourchette de tensions qui couvre 90 % des besoins.
La construction des selfs en nids-d'abeilles de X. Santos.
Cet article est inspiré d’un article très ancien de R. Alindre paru dans le n° 1 de la revue QST de 1924. Il s’agit de la description d’une méthode de fabrication que tout amateur faisant preuve d’adresse et de minutie assaisonnées d’une dose de patience pourra adopter pour construire ce genre de bobinages.

Histoire des hommes :
Ferdinand Braun de M. Receveur.
Le 11 décembre 1909, deux prix Nobel de physique étaient attribués, l’un à Guglielmo Marconi et l’autre à Ferdinand Braun. Si l’emploi des ondes hertziennes par Guglielmo Marconi est bien connu du grand public, les découvertes faites dans ce domaine par Ferdinand Braun le sont moins. Ce 104e anniversaire est l’occasion de relater ses travaux expérimentaux sur la télégraphie sans fil, qui deviendra plus tard la radio.

Histoire des techniques :
Différentes étapes de la fabrication d'un tube de M. Martin.
Cet article décrit les différentes étapes de la fabrication d’un tube électronique, ainsi que les équipements industriels s’y rapportant. Précisons que tout au long de l’article le terme de « lampe » est utilisé pour les dispositifs de petite puissance (lampes de réception radio), alors que le terme de « tube » est réservé aux grosses puissances (émission, radar…).

La page des OM :
L'émetteur télégraphique d’alerte TAL6
Les radioamateurs s’intéressent aux équipements radio militaires pour leur aspect historique et pour ceux qui bricolent encore, non pour les cannibaliser, mais pour les faire revivre sans les modifier en les utilisant sur les bandes amateurs. L’intérêt pour ce matériel réside dans sa difficulté d’exploitation, comme s’il s’agissait d’une sorte de réaction vis-à-vis de la sophistication du matériel commercial actuel.

Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Je suis perdu Schémathèque Agenda des manifestations Comptes-rendus Liens Espace adhérents
© Radiofil 2004 - 2017