Identifiez-vous :

Mot de passe :


Mot de passe perdu
Nous rejoindre
Retour  l'accueil
 
Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Radiomail Schémathèque Je suis perdu
 
Le magazine
Radiofil magazine est le seul magazine français de TSF à proposer 68 pages tous les deux mois.
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Anciens numéros de Radiofil magazine
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA 1re série
> Anciens numéros de Rétro-phonia magazine
> Rechercher un article dans le sommaire général
> Articles en téléchargement
 
Navigation
Événements
> Agenda des bourses et expos TSF
> Comptes-rendus de bourses et expos TSF
> Annoncez votre manifestation
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Librairie
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Adresses utiles
> Boutiques TSF
> Musées
> Associations et radio-clubs
Sites web sur la TSF
> France
> Europe
> États-Unis
> Autres pays
Qui sommes-nous ?
> Présentation du club
> Trombinoscope
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> Comment nous rejoindre
> Nous contacter
 
 

Présentation
Sommaire du magazine
Sommaire général
Soumettre un article
Téléchargement
Sommaire de Radiofil magazine 54
<< Précédent janvier-février 2013 Suivant >>
Couverture magazine
 

Restauration :
Valise de la Résistance de D. Clarençon.
Communiquer avec les agents secrets opérant sur le terrain a été de tout temps un objectif primordial pour les services spéciaux, et les Alliés déployèrent de nombreux efforts pendant la Seconde Guerre Mondiale afin d’assurer la fiabilité et la sécurité de leurs liaisons clandestines. Peu avant le début des hostilités, les services anglais de l’Intelligence Service (I.S.) créèrent discrètement un département des transmissions, la section VII dirigée par le brigadier Richard Gambier-Parry, un ancien cadre de la société Philco ; ils installèrent leur centre de transmissions secrètes (la station X) dans le manoir victorien de Bletchley Park 1 situé au nord de Londres [Pidgeon, 2003].
Réfection Altovox de B. Gilbert.
Dans mon stock de vieux récepteurs de toutes marques et de toutes qualités cosmétiques, allant du bon état à l’état d’épave, après des années d’hésitation, j’ai puisé un modèle Altovox que j’ai entrepris de restaurer. La référence ne figure pas sur l’appareil et à ce jour je n’ai trouvé cette marque nulle part.

Pages techniques :
Le tour du cadre partie 4 de D. Maignan.
Nous savons qu’il est possible d’utiliser un cadre pour recevoir les ondes radioélectriques à la place d’une antenne. Avec ce genre de dispositif, du fait de sa structure, l’entrée du récepteur se trouve connectée à un circuit électriquement fermé et le signal capté résulte uniquement du courant haute fréquence induit par la composante magnétique du champ radioélectrique. Après avoir évoqué simplement l’aspect théorique du fonctionnement des cadres, examinons maintenant plusieurs réalisations pratiques aisées à mettre en œuvre, que chacun d’entre vous peut facilement entreprendre. Cette quatrième partie présente la description de deux cadres ferrite actifs, l’un avec amplificateur à tube et le second avec amplificateur à transistors.

Réalisation :
Aide au dépannage de A. Lecomte.
Voici la description d’un petit montage simple qui pourra peut-être aider les débutants.

Témoignage :
SECRE de D. Maignan.
Société d’Études et de Constructions Électroniques
Connaissez-vous la société secre ? Le récit que nous vous proposons ci-dessous retrace la vie professionnelle de Alex Clément, un grand chef de l’industrie électronique du xxe siècle. Parti de rien, il a su grâce à un enthousiasme et un courage communicatifs, associés à une intelligence hors du commun, créer une entreprise capable de relever au seuil des années quatre-vingt, les plus grands défis.

Histoire des techniques :
Les émetteurs à étincelles de J. Cudraz.
Le premier émetteur à étincelles fut celui de Hertz. Il comprenait les éléments suivants : — une grosse bobine de Ruhm­korff, — deux boules de laiton servant d’éclateur, — deux tiges de laiton de 0,75 m terminées par une sphère de 30 cm ou une plaque carrée de 40 × 40 cm, plus pratique. Cet article présente un aperçu sommaire du fonctionnement de ce matériel d’émission des débuts de la radio avec l’illustration de réalisations modernes de modèles du genre élaborées dans l’esprit de l’époque et qui sont opérationnelles.

Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Je suis perdu Schémathèque Agenda des manifestations Comptes-rendus Liens Espace adhérents
© Radiofil 2004 - 2017