Identifiez-vous :

Mot de passe :


Mot de passe perdu
Nous rejoindre
Retour  l'accueil
 
Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Radiomail Schémathèque Je suis perdu
 
Le magazine
Radiofil magazine est le seul magazine français de TSF à proposer 68 pages tous les deux mois.
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Anciens numéros de Radiofil magazine
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA 1re série
> Anciens numéros de Rétro-phonia magazine
> Rechercher un article dans le sommaire général
> Articles en téléchargement
 
Navigation
Événements
> Agenda des bourses et expos TSF
> Comptes-rendus de bourses et expos TSF
> Annoncez votre manifestation
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Librairie
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Adresses utiles
> Boutiques TSF
> Musées
> Associations et radio-clubs
Sites web sur la TSF
> France
> Europe
> États-Unis
> Autres pays
Qui sommes-nous ?
> Présentation du club
> Trombinoscope
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> Comment nous rejoindre
> Nous contacter
 
 

Présentation
Sommaire du magazine
Sommaire général
Soumettre un article
Téléchargement
Sommaire de Radiofil magazine 53
<< Précédent novembre-décembre 2012 Suivant >>
Couverture magazine
 

Restauration :
Un poste à transistors Reela « Tentation » de 1961 de J-P. Hervé.
Ce poste entièrement équipé de semi-conducteurs au germanium comporte six transistors et une diode. Fabriqué au début des années soixante, son coffret est en contreplaqué gainé de plastique, ce qui correspond bien au style de l’époque.

Pages techniques :
Le tour du cadre de D. Maignan.
3e partie
Nous savons qu’il est possible d’utiliser un cadre pour recevoir les ondes radioélectriques à la place d’une antenne. Avec ce genre de dispositif, du fait de sa structure, l’entrée du récepteur se trouve connectée à un circuit électriquement fermé et le signal capté résulte uniquement du courant haute fréquence induit par la composante magnétique du champ radioélectrique. Après avoir évoqué simplement l’aspect théorique du fonctionnement des cadres, examinons maintenant plusieurs réalisations pratiques aisées à mettre en œuvre, que chacun d’entre vous peut facilement entreprendre. Cette troisième partie présente la description de deux cadres, l’un au format photo des années cinquante et l’autre à basse impédance amplifié.

Réalisation :
Captez France Bleu en ondes moyennes de G. Chevaillier.
Un poste à variomètre
Le petit montage que je vous propose de réaliser a surtout pour but de vous familiariser avec les bobines dites en « fond de panier ». Pour ce faire, rien de tel que de fabriquer une radio pour l’écoute des ondes moyennes, équipée d’un variomètre. Aucune alimentation électrique n’est nécessaire. Malgré sa très grande simplicité, cette radio est capable de capter la station France Bleu avec un bon confort d’écoute.

Témoignage :
Constructeurs méconnus : Melodia de G. Fritsch, M. Receveur.
Une marque peu connue à l’échelon national, mais très connue en Lorraine
Je tenais à parler dans les pages de Radiofil magazine de l’un de ces petits constructeurs de radio et télévision, Mélodia Radio, aujourd’hui totalement méconnu.

Audio rétro :
Un ampli Mc Intosh MC75 de D. Adiro.
Un de mes amis m’a demandé si je voulais bien « regarder » un vieil amplificateur qui ne fonctionnait plus très bien mais auquel il tenait ; j’ai accepté, sans grand enthousiasme. Un ami est un ami… Mais lorsque j’ai découvert l’amplificateur en question, mes yeux se sont éclairés différemment ! Restaurer un équipement quasi mythique, pratiquement introuvable aujourd’hui m’est soudain apparu comme une récompense plutôt qu’un service à rendre ! Le bloc mono Mc Intosh MC75 est un monument dans tous les sens du terme : volume, poids, puissance, performances, musicalité, sobriété de l’esthétisme, innovations technologiques… La marque devenue légendaire avait alors frappé fort en présentant ce modèle destiné avant tout au marché professionnel de la radio, de la sonorisation et du cinéma. L’idée m’est venue de faire partager aux radiofilistes cette douce sensation ressentie lors de la remise en état de cet emblème le plus noble qui soit, en matière d’amplification sonore. Le plus dur fut de le restituer à son propriétaire, qui m’a définitivement confirmé ne pas souhaiter s’en séparer. Ah, les amis…

Histoire des techniques :
La TSF de J-C. Montagné.
5e et dernière partie
Nous entrons dans le xxe siècle avec quelques outils exploitables pour l’essor de la TSF. On sait émettre des ondes hertziennes, bien que les techniciens ne soient pas encore bien fixés sur la nature des relations quasi conflictuelles entre la longueur d’onde, la distance à parcourir utilement et la puissance à y consacrer. Le passage de l’étincelle délivrant des ondes amorties, à l’arc dont l’oscillation qu’il produit est d’amplitude constante (onde entretenue), va permettre d’envisager une modulation de cette onde. Il reste encore à en trouver le moyen pratique.

Atelier :
Un poste à réaction de M. Guy.
La détectrice à réaction a longtemps équipé de nombreux récepteurs en raison de la facilité de mise en œuvre et de son faible coût. Le montage simple décrit ici suscitera peut-être aujourd’hui le même engouement chez ceux qui, ayant fait leurs premières armes avec la galène ou les postes à batteries, ont envie de passer la vitesse supérieure... avec trois tubes 1 et une poignée de composants.

Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Je suis perdu Schémathèque Agenda des manifestations Comptes-rendus Liens Espace adhérents
© Radiofil 2004 - 2017