Identifiez-vous :

Mot de passe :


Mot de passe perdu
Nous rejoindre
Retour  l'accueil
 
Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Radiomail Schémathèque Je suis perdu
 
Le magazine
Radiofil magazine est le seul magazine français de TSF à proposer 68 pages tous les deux mois.
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Anciens numéros de Radiofil magazine
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA 1re série
> Anciens numéros de Rétro-phonia magazine
> Rechercher un article dans le sommaire général
> Articles en téléchargement
 
Navigation
Événements
> Agenda des bourses et expos TSF
> Comptes-rendus de bourses et expos TSF
> Annoncez votre manifestation
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Librairie
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Adresses utiles
> Boutiques TSF
> Musées
> Associations et radio-clubs
Sites web sur la TSF
> France
> Europe
> États-Unis
> Autres pays
Qui sommes-nous ?
> Présentation du club
> Trombinoscope
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> Comment nous rejoindre
> Nous contacter
 
 

Présentation
Sommaire du magazine
Sommaire général
Soumettre un article
Téléchargement
Sommaire de Radiofil magazine 49
<< Précédent mars-avril 2012 Suivant >>
Couverture magazine
 

Fiches ivoire :
Ted-Optalix type Saint-Germain de D. Werbrouck.

Restauration :
Un ancien radio réveil Philips de Y. Antonini.
Appareil trouvé sur un marché aux puces près de mon domicile, vers Lens (62), le 10 mai 2008 et acquis pour seulement 2 euros après tractation ! Je n’ai pas trouvé de références précises sur ce poste, l’étiquette du constructeur étant en grande partie arrachée, ne laissant lisible que son n° 102494. Collée à l’arrière du coffret, une autre étiquette manuscrite indiquait 110 V (ouille ! pourvu que personne n’ait fait l’erreur de l’alimenter par malheur sur une prise en 220 V ?). Chez moi, le basculement du secteur en 220 V a eu lieu en 1979.
Vernir au tampon de L. Agez.
Certaines ébénisteries de nos récepteurs radio sont plaquées avec des essen­ces de bois qui méritent une finition soignée. J’ai osé la technique de vernissage que je vais vous dé­crire ci-dessous sur une caisse de Claronde Super Luxe. Puis, fort de cette petite expérience, j’ai persisté sur un Nox B400 de 1937 en placage de noyer.

Pages techniques :
Penthode à transistors de G. Prieur.
Dans cette série d’articles nous allons voir comment, en utilisant un logiciel de simulation électronique, on peut gagner beaucoup de temps sur les tests de circuits et éviter de nombreux achats inutiles. L’exemple choisi ici consiste à concevoir, à simuler puis à réaliser un circuit imprimé le plus simple possible, à éléments semi-conducteurs, qui présente les mêmes caractéristiques (statiques et dynamiques) qu’une bonne penthode.
Les ondes radio naturelles de C. Beghin.
2e partie : La résonance de Schumann
Dans le premier article nous avons parlé des ondes naturelles à très basses fréquences (TBF) qui sont émises de façon quasi permanente par les foyers orageux répartis de par le monde, selon leur situation géographique et l’heure locale et qui sont nommées whistlers (sifflements) et tweeks (phonétiquement). Nous les entendons habituellement dans nos postes de radio, spécialement en PO et GO, lors d’activité orageuse locale. Cette seconde partie est encore consacrée aux ondes générées par les éclairs, mais maintenant dans la gamme EBF (Extra Basse Fréquence). Les fréquences considérées sont très inférieures à celles des tweeks qui ont été décrits dans la première partie comme des harmoniques de la fréquence de coupure (1800 Hz de nuit) du mode TE (Transverse Electrique) du guide d’onde formé entre la surface de la terre et l’ionosphère. Les ondes EBF décrites ici sont les modes propres TM (Transverse Magnétique) de la cavité, et sont connues sous le nom de « résonances de Schumann », du nom de leur inventeur Winfried Otto Schumann, professeur à l’Université de Munich (Allemagne) qui prédit leur existence dans les années cinquante, confirmée seulement une dizaine d’années après. In the first article we dealt with natural very low-frequency waves (VLF) which are emitted in an almost permanent way by the storms distributed throughout the world, according to their geographical situation and the local time and who are named whistlers and tweeks (phonetically). We hear them usually in our radiosets, specially in the MW and the LW, during local stormy activity.

Astuce :
Ecouteur boîte de thon de D. Savel.
Un écouteur à haute impédance est indispensable pour écouter la radio sur un poste à galène ou un récepteur simplifié, sans amplificateur BF. J’ai le souvenir, vers l’âge de quinze ans, d’avoir déses­pérément cherché un tel écouteur, en vain, puis d’avoir essayé d’en fabriquer un, sans succès... La bobine étant impossible à construire et le fil, d’une grande finesse, introuvable. Cinquante ans plus tard, je me devais de mener à bien cet ancien projet.

Témoignage :
Histoire d'un apprenti dépanneur de H. Fradin.
En 1940, j'avais 15 ans quand j'ai commencé un apprentissage de boulanger. L'année suivante, après une pleurésie, le médecin me déconseilla fortement de poursuivre dans ce métier. Je rentrai alors en apprentissage chez Monsieur Bertrand radioélectricien à Parthenay dans les Deux-Sèvres. Ce métier me plut. J'ai vite appris à dépanner les postes de T.S.F. en lisant beaucoup, en suivant les cours par correspondance de l'école de sciences appliquées de Tou­louse et en profitant des conseils des autres dépanneurs de l'entreprise.

Audio rétro :
Un ampli pour guitare de C. Fabert.
Il existe une littérature abondante qui traite de la conception des amplificateurs basse fréquence. Il n’est pas question dans cet article de parler de choses nouvelles, mais de décrire un amplificateur de guitare de puissance suffisante pour jouer en appartement ou dans une petite salle. Celui-ci conviendra aussi bien pour une guitare électrique avec un son clean que pour une électroacoustique. En outre, cet article constitue une excellente approche pour aborder l’électronique ancienne à tubes.

Histoire des techniques :
La TSF partie 3 de J-C. Montagné.
On se rappelle la nécessité de frapper légèrement le tube à limaille aussitôt qu’il a reçu un signal, afin de le rendre de nouveau réceptif. Les dispositions proposées par Lodge (lame vibrante frappant régulièrement le tube) ou par Popov (petit marteau projeté contre le tube à limaille par un dispositif d’électroaimants de sonnette électrique) permettent de distinguer entre les points et les traits du Morse pour actionner un dispositif enregistreur télégraphique. Toutefois, une batterie de piles et un réglage de potentiomètre sont nécessaires pour polariser le radioconducteur et lui donner sa sensibilité la meilleure.

Revue de presse :
Analyses des revues françaises et étrangères de P. Demerseman, J-C. Montagné.
Plus de 250 articles ont été publiés en 2010 dans les bulletins de nos collègues, Allemands, Américains, Anglais, Australiens, Hollandais et Suisses. Les titres des articles les plus susceptibles d’intéresser nos lecteurs sont référencés ci-dessous.

Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Je suis perdu Schémathèque Agenda des manifestations Comptes-rendus Liens Espace adhérents
© Radiofil 2004 - 2017