Identifiez-vous :

Mot de passe :


Mot de passe perdu
Nous rejoindre
Retour  l'accueil
 
Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Radiomail Schémathèque Je suis perdu
 
Le magazine
Radiofil magazine est le seul magazine français de TSF à proposer 68 pages tous les deux mois.
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Anciens numéros de Radiofil magazine
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA 1re série
> Anciens numéros de Rétro-phonia magazine
> Rechercher un article dans le sommaire général
> Articles en téléchargement
 
Navigation
Événements
> Agenda des bourses et expos TSF
> Comptes-rendus de bourses et expos TSF
> Annoncez votre manifestation
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Librairie
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Adresses utiles
> Boutiques TSF
> Musées
> Associations et radio-clubs
Sites web sur la TSF
> France
> Europe
> États-Unis
> Autres pays
Qui sommes-nous ?
> Présentation du club
> Trombinoscope
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> Comment nous rejoindre
> Nous contacter
 
 

Présentation
Sommaire du magazine
Sommaire général
Soumettre un article
Téléchargement
Sommaire de Radiofil magazine 27
<< Précédent juillet-août 2008 Suivant >>
Couverture magazine
 

Fiches ivoire :
Solistor

Ventes, expos, bourses :
Petite histoire d'une aiguille de M. Pirat.
ou l'avènement du galvaniomètre

Restauration :
Restaurer dans le respect de l'origine de D. Vernizeau.
Il ne viendrait à l’idée de personne de mettre un moteur de Mégane pour restaurer une Renault des années vingt. Pourtant, dans notre milieu de la radio de collection, c’est bien exactement ce que beaucoup d’entre nous réalisent en remplaçant systématiquement tous les condensateurs d’origine par des modèles modernes sur les postes qui passent entre leurs mains. Cette pratique qui dénature le câblage d’origine est d’autant plus désolante qu’elle est inutile, à l’exception du condensateur de liaison BF, rarement en état, j’en conviens.

Réalisation :
Construction d'un poste à galène TESLA de J. Hildebert.
Ce type de poste, appelé loose coupler en anglais, était en vogue dans les années vingt surtout outre Atlantique, car il permettait d’améliorer la sélectivité de l’étage d’entrée d’un récepteur à galène ou à tube.
Un poste à réaction de J-J. Goupy.
Ce type de poste, appelé loose coupler en anglais, était en vogue dans les années vingt surtout outre Atlantique, car il permettait d’améliorer la sélectivité de l’étage d’entrée d’un récepteur à galène ou à tube.
Un traceur de courbes pour tubes électroniques de A. Chevrier.
1re partie
Vous souhaitez assurer le dépannage d’un montage ou bien simplement contrôler son fonctionnement. Vous voulez vérifier qu’il est électriquement bien alimenté, voire qu’il délivre bien les tensions souhaitées. Pour procéder à ces vérifications, on peut utiliser soit un voltmètre, soit un oscilloscope. Faut-il se poser des questions quant à la validité des mesures ? Oui, dans certains cas. Mon propos concernera seulement ici l’usage du voltmètre, tout en déclinant certains pièges à éviter.

Mesure :
Un testeur simple de court-circuit de W. Krieg.
Mesure de la tension électrique de G. Chevaillier.
Vous souhaitez assurer le dépannage d’un montage ou bien simplement contrôler son fonctionnement. Vous voulez vérifier qu’il est électriquement bien alimenté, voire qu’il délivre bien les tensions souhaitées. Pour procéder à ces vérifications, on peut utiliser soit un voltmètre, soit un oscilloscope. Faut-il se poser des questions quant à la validité des mesures ? Oui, dans certains cas. Mon propos concernera seulement ici l’usage du voltmètre, tout en déclinant certains pièges à éviter.

Presse rétro :
La TSF au combat de G. Spitzmuller.
1re partie
Nous devons à notre regretté Jacques Caumeau d’avoir recuelli pour nous cette nouvelle écrite en 1919, qui relate un épisode de la Grande Guerre vu par des opérateurs TSF. Elle fait partie de la collection « Patrie » à parution hebdomadaire entre 1917 et 1920. Ces récits très patriotiques racontaient les grandes batailles de la guerre ou certains épisodes plus précis.
Les trains radio de la SNCF de L. Julien.
Les nouvelles lampes à grilles multiples de D. Maignan.
On peut dire, sans crainte de se tromper, que l’année 1933 a été en T.S.F. celle des penthodes haute fréquence. Celles-ci ont été en effet adoptées par la grosse majorité des constructeurs pour l’équipement de leurs récepteurs.
En voiture avec le tour de France de S. Jouanneau.

Audio rétro :
Soyez ludique : construisez un ampli hi-fi de M. Deluz.
4e partie : la préamplification
On a vu précédemment que dans la plupart des cas, une préamplification est nécessaire avant le couple pilote-finale. Elle va nous permettre en outre d’introduire un contrôle de tonalité performant. Plus poussée, elle va augmenter la sensibilité de notre ampli au niveau d’un microphone éventuel ou, avec les filtres appropriés, celui d’une tête magnétique de tourne-disque.

Histoire des techniques :
Le Solistor de J-C. Pesant.
Le Solistor est le premier récepteur à transistors français. Plus qu’un simple poste de radio, il s’agit d’un véritable mythe ! Avec la belle image en quadrichromie de la quatrième page de couverture, nous allons entamer une série d’articles sur la véritable épopée de cet appareil qui débute dès 1955 !

Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Je suis perdu Schémathèque Agenda des manifestations Comptes-rendus Liens Espace adhérents
© Radiofil 2004 - 2017