Login:

Password:


Lost password
How to join us
Retour ? l'accueil
 
The club The magazine Classified ads Useful addresses Radiomail Schematics library I am lost
 
Wireless diary
Day after day, find the wireless events: exchange markets, exhibitions, junks, sales, fairs related to radio, sound reproduction, ham, etc. :
> On your diary...
The illustrated reports of the most oustanding events :
> Reports of junks, exhibitions, etc.
Organizers, members... partagez une info avec les radiofilistes
> Announce an avent
 
Surfing
Événements
> Radio junk and exhibition diary
> Radio junk and exhibition reports
> Event announcement
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Library
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> The latest magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Useful addresses
> Radio shops
> Musées
> Associations and radio-clubs
Websites about radio
> France
> Europe
> États-Unis
> Other countries
Who are we ?
> Présentation du club
> Portrait gallery
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> How to join us
> Contact us
 

Wireless diary
Reports
Announce an avent
 
<< Back to event list
26th October 2013

Viry-Châtillon (91) — Viry-TSF : stages d’initiation au dépannage TSF (3e session)

This report has been published in the issue No. 59 of Radiofil magazine.
  • photo 1
  • photo 2
  • photo 3
  • photo 4
To stop scrolling, fly over the photos with the mouse. Click on a thumbnail to enlarge.
Viry-TSF, c’est le nom donné aux stages d’initiation au dépannage des anciens postes à lampes, stages organisés par le radio-club F5KEE de Viry-Châtillon (dans l’Essonne) et Radiofil.
 
Ces stages se déroulent au sein de la Maison des Associa­tions. La troisième session s’est tenue les samedi 26 et dimanche 27 octobre 2013. Elle a accueilli sept participants… et leurs postes !
 
André Bichelberger (F1HVB), Marc Richard, Franck Sutton (F5TMB) et moi-même (F5FOD) avons animé ce stage. Éric Billia, le dynamique président du radio-club, en a assuré toute la logistique.
 
Après un rapide tour de table, nous avons constaté que le groupe était composé de quatre participants grands débutants qui attendaient des réponses à la question : « Comment ça marche ? ». Les trois autres participants ayant au moins une première expérience étaient, quant à eux, beaucoup plus intéressés par les réponses à une autre question : « Pourquoi mon poste ne marche pas ? ».
 
Une fois effectués les quel­ques rappels indispensables concernant la sécurité et les premiers contrôles à réaliser, nous nous sommes retrouvés devant un dilemme : expliquer la radio depuis la case départ (formation de base) ou développer les méthodes de diagnostic (formation à la réparation).
 
Nous avons donc opté pour un peu des deux, en même temps ! Aussi les stagiaires ont-ils été parfois tiraillés entre l’envie d’apprendre et le désir d’entendre leurs postes fonctionner.
 
Versant formation, nous sommes partis du caillou qui fait des ronds dans l’eau pour aborder les notions de période et de fréquence. Puis nous avons découvert la nécessité d’une porteuse HF pour véhiculer le signal utile BF. De là nous sommes passés à la modulation d’amplitude puis à la structure d’un poste, sans toutefois trop entrer dans les détails.
 
Versant réparation, à la vue de certains fers et de certains fils à souder, un petit détour pratique s’est avéré nécessaire : comment dessouder et souder, avec quels outils et quelle soudure...
 
Pendant ce temps-là, plusieurs postes revenaient à la vie, parmi les exemplaires présents que voici :
 
— Le Régional : 55A, 57A,
 
— LMT : 643,
 
— Marconi : 551,
 
— Philips : BF251U, BF442A, B2E92U, B4F75A, B6X12A,
 
— Sonneclair : Anjou,
 
— un poste sans marque, équipé de tubes Rimlock.
 
Le lendemain dimanche, même organisation : dépannage sur les tables et formation de base au tableau.
 
Qu’est-ce qu’une tension, qu’est-ce qu’un courant ? Qu’est-ce qu’une résistance, qu’est-ce qu’un condensateur, comment fonctionnent-ils, comment les reconnaît-on ?
 
Qu’est-ce qu’une diode, une triode, une pentode, à quoi servent toutes leurs électrodes ? Par où passent les électrons ?
 
Il n’était guère aisé de mener toutes ces activités de front. Et le temps a manqué pour tout réparer, du moins les postes en panne.
 
Au bout de deux jours bien remplis, il est apparu clairement qu’à l’avenir, il faudrait séparer les genres et délivrer deux types de formation différents :
 
— une formation de base à la radioélectricité pour débutants, avec quelques postes standard en appui pratique ;
 
— une formation au dépannage une fois cette formation de base acquise.
 
La principale difficulté résidera alors dans la durée assez longue de la formation de base : les stagiaires (qui viennent parfois de très loin) et les formateurs peuvent-ils y consacrer plusieurs week-ends ?
 
Vos avis nous intéressent. Merci de les faire parvenir à jpwaymel@gmail.com.
 
En conclusion : nous avons tous passé deux excellentes journées, dans une ambiance formidable, sur une autre planète...

Jean-Pierre Waymel

The club The magazine Classified ads Useful addresses I am lost Schematics library Planning of events Reports Links Member area
© Radiofil 2004 - 2017