Login:

Password:


Lost password
How to join us
Retour ? l'accueil
 
The club The magazine Classified ads Useful addresses Radiomail Schematics library I am lost
 
Wireless diary
Day after day, find the wireless events: exchange markets, exhibitions, junks, sales, fairs related to radio, sound reproduction, ham, etc. :
> On your diary...
The illustrated reports of the most oustanding events :
> Reports of junks, exhibitions, etc.
Organizers, members... partagez une info avec les radiofilistes
> Announce an avent
 
Surfing
Événements
> Radio junk and exhibition diary
> Radio junk and exhibition reports
> Event announcement
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Library
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> The latest magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Useful addresses
> Radio shops
> Musées
> Associations and radio-clubs
Websites about radio
> France
> Europe
> États-Unis
> Other countries
Who are we ?
> Présentation du club
> Portrait gallery
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> How to join us
> Contact us
 

Wireless diary
Reports
Announce an avent
 
<< Back to event list
19th September 2015

La Teste-de-Buch (33) — Journées du Patromoine

This report has been published in the issue No. 71 of Radiofil magazine.
  • photo 1
  • photo 2
  • photo 3
  • photo 4
To stop scrolling, fly over the photos with the mouse. Click on a thumbnail to enlarge.
Journées du patrimoine La Teste-de-Buch
 
Le radio-club du Bassin d’Ar­ca­chon était présent durant ces trois jours des 18, 19 et 20 septembre dans la salle des fêtes, au centre ville et y présentait sur un très grand stand de dix tables de deux mètres, les trois grandes activités connexes de la radio : la restauration des postes de TSF anciens et la démonstration de quelques expériences d’électronique et de radioélectricité, le radioamateurisme avec démonstration de trafic en morse et en radiotéléphonie, ainsi qu’une collection d’équipements de radio maritime et d’aéronautique avec l’écoute du trafic aérien.
 
Le vendredi matin fut réservé aux enfants des écoles primaires, avec deux classes de CM2 comportant chacune 25 élèves et encadrées par une enseignante et deux parents d’élèves.
 
Tous ces jeunes se montrèrent fort intéressés par les expériences et les manipulations d’une pile, la reconnaissance des deux polarités, un montage à diodes électroluminescentes, puis un rhéostat en série avec un contrôleur universel Pekly indiquant la variation du courant électrique. On passait ensuite à l’électronique et à la radio en mesurant le courant anodique d’un tube EL3N sur un lampemètre Eurelec, en démontrant l’influence de la polarisation de la grille de commande. Sur un oscilloscope bi-courbes 20 MHz, on pouvait observer l’oscillogramme du son de sa voix au travers d’un téléphone, ainsi que le signal AM modulé par du 800 Hz issu d’un générateur HF calé sur 1,010 MHz. Ce signal était reçu par un poste à galène équipé de deux bobines d’accord en couplage. Enfin un mini émetteur à portée limitée transmettait un signal audio sur 745 kHz qui était reçu sur plusieurs récepteurs à tubes et à transistors.
 
Ces expériences d’électricité et démonstrations de transmission, très appréciées du jeune public, au vu du nombre de questions posées, permirent de lever une partie du mystère qui entoure l’univers impalpable des ondes radioélectriques.
 
Une question revint fréquemment, nous demandant d’expliquer la différence entre le courant continu et le courant alternatif, se référant peut-être au conflit qui opposa en son temps Edison et Tesla.
 
Par ailleurs, remarquons que le public en général est toujours aussi surpris par le fonctionnement sans apport d’énergie, du poste à galène, vestige de l’époque héroïque de la TSF.
 
Certains enfants purent manipuler, faire fonctionner les montages, avec toutefois un regret de ne pas écouter un poste à lampes diffuser une station FM, ce sera pour la prochaine fois ! Un étonnement : comment un récepteur âgé de 70 ans peut encore recevoir une émission ac­tuelle ? Des comparaisons se faisaient avec l’âge des grands-parents.
 
Puis la visite continuait vers les récepteurs d’autrefois, postes à galène, à batteries, verticaux, années cinquante ; tout cela très bien expliqué et détaillé par Daniel. Les visages rayonnaient, les yeux pétillaient. En continuant sur le stand, Franck montra le manipulateur morse et établit plusieurs contacts avec des radioamateurs européens sur 7 MHz.
 
Soulignons le commentaire surprenant de l’un des jeunes, pourtant utilisateur en herbe du téléphone cellulaire, du wifi et autre bluetooth : comment est-ce possible de contacter et de parler à une personne se trouvant à des centaines de kilomètres, n’y aurait-il pas un truc ? Certains élèves restèrent un grand moment incrédules, étonnés par l’univers du radioamateurisme qu’ils découvraient. Enfin Dédé faisait écouter au public des disques 78 tours sur le célèbre phonographe valise Barthe des années quarante, entraîné par un moteur mécanique avec régulateur de vitesse à masselottes et restauré par ses soins. Là aussi, que d’étonnements !
 
Le samedi matin fut relativement calme, mais l’après- midi et le dimanche furent bien animés avec des visiteurs en plus grand nombre qui montrèrent un intérêt indéniable.
 
Parents et jeunes vinrent essayer de manipuler, et d’en savoir plus sur la radio, la télégraphie, l’univers des ondes et du son.
 
Merci beaucoup au personnel de la municipalité pour l’accueil, l’organisation, l’aide, et même le café qui fut offert dans une salle vaste et agréable.

Philippe Marsan

The club The magazine Classified ads Useful addresses I am lost Schematics library Planning of events Reports Links Member area
© Radiofil 2004 - 2017