Login:

Password:


Lost password
How to join us
Retour ? l'accueil
 
The club The magazine Classified ads Useful addresses Radiomail Schematics library I am lost
 
Wireless diary
Day after day, find the wireless events: exchange markets, exhibitions, junks, sales, fairs related to radio, sound reproduction, ham, etc. :
> On your diary...
The illustrated reports of the most oustanding events :
> Reports of junks, exhibitions, etc.
Organizers, members... partagez une info avec les radiofilistes
> Announce an avent
 
Surfing
Événements
> Radio junk and exhibition diary
> Radio junk and exhibition reports
> Event announcement
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Library
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> The latest magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Useful addresses
> Radio shops
> Musées
> Associations and radio-clubs
Websites about radio
> France
> Europe
> États-Unis
> Other countries
Who are we ?
> Présentation du club
> Portrait gallery
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> How to join us
> Contact us
 

Wireless diary
Reports
Announce an avent
 
<< Back to event list
17th June 2001

Chartres (28) — Vente de Chartres

This report has been published in the issue No. 106 of Bulletin de l'AEA.
Vente de Chartres. Le 17 juin 2001. Une vente surprenante. Ce fut un départ digne d'une étape du Tour de France, et la première partie s'est terminée avec une avance considérable sur le temps prévu. Pour éviter de combler les réserves de la Galerie Me Maiche a su réunir en lots beaucoup de postes pas chers (mais pas toujours moches pour autant), et en limitant le prix minime des lots à 200 ou 300 F, les a vite écoulés. Une nuée de verticaux et d'horizontaux a trouvé preneur.
 
L'assistance était comme d'habitude nombreuse, et elle était prête à délier les cordons de la bourse. Quelques observations sur les préférences : les transistors furent bien débattus, soit en lots, soit seuls, dont des miniatures russes. Cela commence a être reconnue comme une partie du patrimoine TSF, mérité d'ailleurs. Les éléments de chaîne se sont bien vendus, la technique qu'ils représentent se fait connaître de plus en plus. Les petits magnétophones ont répondu a l'appel, cela peut faire une collection intéressante à pas trop cher par rapport aux lampes extérieures.
 
En matinée c'est les Philips qui ont soutenu le marché : un 964AS à 3.500F, un 938A à 3.800F et un 930A à 3.400F ont mené la charge. L'ensemble Scott est parti à 12.800F vers une destinée heureuse, et le FADA en cataline jaune a trouvé preneur à 4.400. Il est passé deux Sonore Excellence 301 dont l'un est parti à 3.000, ayant miraculeusement conservé leur glace en bon état.
 
Dans les téléphones, quelques très belles pièces: le SIT a réalisé 17.000F et le SIT Bailleux 18.500F, les collectionneurs de ces appareils étaient bien servis.
 
Le télégraphe Ducretet est monté a 10.000E
 
Notons quelques surprises : par exemple, un Péricaud estimé à 5/7000 qui n'a fait que 4.000E Par contre le Gody à 1l.000 et le très beau Radiomuse à 15.000 ont largement dépassé les estimations. On peut dire en général que les estimations semblaient plus près de la réalité cette fois que dans le passé.
 
L'étoile Rouge de service, cette fois sans gnon en façade et en assez bon état: 2.300F ; l'Alpha 1.300, et le HP Le Son Pur a fait 2.600E Le gros Vitus a délesté son nouveau propriétaire de 24.000 F, par contre le Radiola 26 (US) n'a fait que 2.100 F, car ce n'est pas son prix outre Atlantique, surtout qu'il avait sa plaque cache-lampes qui manque souvent et reste introuvable, et les enjoliveurs des boutons.
 
Mais la pièce de résistance : le piano Ducretet a six lampes superhétérodyne avec un jeu des selfs et des lampes micro-pointes, alors là, il a dépassé toutes les attentes, stratosphériquement, pour finir à 68.000 F. Bravo. Votre serviteur aurait bien voulu, mais a préféré l'harmonie conjugale...
 
Passons maintenant aux mauvaises surprises. Sur trois petits postes Ducretet quelqu'un s'est permis de voler quatre boutons. Le détecteur Telefunken a trouvé preneur aussi, mais ce preneur n'a pas cru devoir le payer. La question est donc posée : ne doit-on pas enfermer de telles pièces dans des vitrines ? Pour ce qui est des boutons, c'est complètement ridicule et honteux. Puisque ces boutons manquent souvent il serait facile d'en faire faire, le moule et la première demi-douzaine ne dépasseraient pas 500 F. Il suffit de quelqu'un pour nous prêter un bouton qui sera rendu en l'état, nous nous en occuperons. Le vol des ces pièces devrait faire rougir de honte.
 
En dépit d'un temps un peu maussade et d'une fraîcheur inattendue dans la rue, la vente s'est bien déroulée et rapidement grâce à la nouvelle formule de lots, il n'y a pratiquement pas eu de lots à 50 ou 100 F, et très peu de lots retirés faute d'enchères. Maître Maiche conserva son sens de l'humour jusqu'à la fin malgré quelques bavards dans les rangs. La livraison des lots nous semblait bien plus efficace cette fois et nous avons pu partir plus tôt que prévu. La prochaine fois est-ce qu'on pourrait avoir plus de photos sur le catalogue ?
 
Au plaisir de se revoir lors de la prochaine vente, et entre temps, bonne chine a tous ceux qui hanteront les brocantes d'été !

Richard Foster

The club The magazine Classified ads Useful addresses I am lost Schematics library Planning of events Reports Links Member area
© Radiofil 2004 - 2017